Un nuage dans la poche

Outils

Dans les établissements scolaires, les tablettes s’utilisent de plus en plus. Elles sont mobiles et semblent savoir (presque) tout faire. Les enseignants et leurs élèves sont conquis et nos vieux ordinateurs semblent, en comparaison, dépassés…
Un seul appareil permet de prendre des vidéos et des photos pour les éditer ensuite. Sans trop d’effort, il devient un outil de production pour les ebooks (livres électroniques), les contenus multimédia et des ebooks « enrichis ».
Une fois complétées, ces productions, volumineuses en espace sur le disque dur, doivent être sauvegardées.
Dès qu’une tablette est utilisée par plusieurs élèves, cette sauvegarde ne doit plus se faire localement sur la tablette, mais dans un nuage / cloud ou alors sur un serveur d’établissement. Il existe pourtant une troisième alternative : sauvegarder les données dans un nuage / cloud « de poche ».

 

Descriptif

IUSBport

  • 2 x USB, 1 x connexion pour carte micro SDXC
  • serveur intégré : WebDAV, FTP, SMB, DLNA
  • autonomie de 8h00
  • accès simultané à jusqu’à 12 appareils en mode ad-hoc
  • utilisable :
    comme chargeur mobile
    en combinaison avec Apple TV
  • compatible avec les systèmes opératoires de Apple (iOS) et de Android

 

Oublier les problèmes de connexion

La plupart des applis de production proposent pour la sauvegarde des données des services de nuage / cloud tels que « Google Drive » ou « Droppbox ».
L’utilisation de ces services externes présuppose une infrastructure WIFI qui couvre tout l’établissement et permet un accès à Internet.
En plus des problèmes que cela pose quant à la protection des données privées, la bande passante disponible pose souvent des problèmes.
Sauvegarder un seul fichier élève d’un volume de 30 MO dans le nuage / cloud externe durerait 4 minutes avec une connexion moyenne (ADSL 16.000 / 1 Mbit/s upload / 16 Mbit/s download).
Autant dire qu’une sauvegarde de grands volumes de données dans un cloud externe ne peut se faire de manière efficiente avec une connexion aussi « faible ».
Cette bande passante serait acceptable, mais n’est pas disponible partout dans les établissements scolaires.

 

Faire des économies

Les serveurs des établissements sont coûteux et exigeants en maintien. La sauvegarde sur un serveur de l’école représente une alternative à la sauvegarde dans le nuage externe. Ainsi, certaines applis de production disposent d’une interface WebDAV ou FTP. Cette variante de sauvegarde, elle aussi, présuppose au niveau de l’établissement une infrastructure WIFI performante et une bonne couverture.
Lors de la création d’une infrastructure qui correspond aux exigences d’un enseignement sur tablettes, les collectivités se heurtent rapidement à leurs limites financières.
De plus, les établissements devraient disposer de personnel qualifié pour assurer un fonctionnement solide du réseau et du serveur scolaire dans la routine quotidienne de l’enseignement, ce que beaucoup d’établissements ne sauraient garantir.

 

La stratégie de sauvegarde avec le iUSBport : la solution idéale ?

Dans ce contexte, l’iUSBport (disponible chez HyperDrive par exemple) propose une solution qui permet de contourner les obstacles majeurs que rencontre l’enseignant quand il utilise les tablettes avec ses élèves.
Le petit boitier dispose de deux connexions USB et d’un port pour carte micro-SD. Avec ses dimensions de 75 x 58 x 23 mm il peut facilement se mettre dans toutes les poches. Le iUSBport vous offre deux technologies de réseau :
- Dans le mode mobile, il crée un réseau WIFI autonome avec « point d’accès ».
- Dans le mode intégré, le iUSBport se connecte au réseau WIFI déjà existant.
L’accès sans fil aux données se fait moyennant divers serveurs de fichiers intégrés (FTP, WebDAV, Samba, DLNA).
Ainsi des appareils mobiles, tel que iPad ou tablettes Android, peuvent accéder simultanément aux fichiers (vidéos, photos, musique ou documents) sauvegardés sur les médias de sauvegarde connectés (clés USB, disques durs, etc.) – le tout sous protection par mot de passe. En mode mobile jusqu’à 12 appareils mobiles peuvent accéder simultanément aux supports de sauvegarde, sans que l’établissement dispose d’une infrastructure WIFI.
Dans ce mode, les appareils se connectent directement avec le point d’accès du iUSBport. Ce « mini-nuage mobile » fonctionne avec une vitesse de 36 Mbit/s au téléchargement (upload et download).
La sauvegarde ainsi que l’ouverture d’une présentation multimédia d’un volume de 30 MO, crée par exemple avec l’appli iPad « Keynote », ne dure ainsi que 7 secondes.
Par comparaison avec un nuage externe, la sauvegarde sur IUSBport se fait donc à une vitesse beaucoup plus rapide.
La batterie intégrée, d’une autonomie de 8 h permet une utilisation mobile de l’iUSBport. Elle peut se recharger à l’aide d‘un câble micro-USB. La durée d’une recharge complète est de 6h – approximativement.
L’iUSBport peut servir également d’accumulateur externe pour recharger les appareils mobiles.

 

Un outil de partage

Envisageons le scénario de cours suivant : dans leur séquence, les apprenants reçoivent la tâche de produire – en tandem – un projet sous forme d’une présentation réalisée avec l’appli « keynote » ou équivalent.
Elle pourrait / devrait contenir des images, des textes et même des séquences vidéo. Les apprenants sont invités à sauvegarder leurs présentations sur le boitier iUSBport. Au préalable, le professeur doit allumer le iUSBport.
Pour s’y connecter, les élèves sélectionnent dans la liste des réseaux WIFI le iUSBport dans les paramètres de leurs tablettes dans les options WIFI.
Après avoir saisi un mot de passe déterminé, toutes les tablettes des élèves sont connectées au iUSBport.
Ce mot de passe est paramétré au préalable par le professeur, qui assure de la sorte qu’en dehors de la salle de classe, personne ne pourra accéder aux données des élèves.
Pour terminer, on choisit un format de sauvegarde, par exemple « keynote » pour sauvegarder le fichier sur le disque C:\ du support de sauvegarde.
Pour importer un fichier depuis le iUSBport dans « Keynote », on tape sur l’icône « plus » et sélectionne alors « copier depuis WebDav ».

 

Outil de projection

Pour transmettre le contenu de l’écran de l’iPad au projecteur, l’iPad et Apple TV doivent se connecter au même point d’accès WIFI.
Ce point d’accès est fourni par le iUBSport.
Après avoir installé l’appli gratuite du nom de « iUSBport » sur le iPad, on peut projeter des images, des vidéos, des documents « office » et PDF depuis le support de sauvegarde connecté (par exemple : clé USB ou carte SD).
Ainsi l’iUSBport sert également de serveur pour le « streaming ». L’appli « iUSBport » est disponible également pour le système opératoire Android.

 

Outils de sauvegarde

L’iUSBport comme support de sauvegarde pour les photos et les vidéos.
Quand on prend des photos ou réalise des vidéos avec son iPad, ces dernières sont sauvegardées dans l’appli photo (les archives) de l’iPad. Cette appli offre comme unique option de sauvegarder les ressources dans iCloud.
L’appli iUSBport, par contre, permet d’être plus flexible et indépendant d’un accès Internet. Dans le dashboard de l’appli on trouve les répertoires « photos » et « iUSBport 2 – 1 ». Dans « photos », c’est dans le sous-repertoire Ipad « camera roll » que sont sauvegardées les photos et les vidéos.
Avec un simple copier – coller ces ressources filmiques ou photographiques peuvent être transférées sur le iUSBport.
Dans le sens inverse, ce transfert ne fonctionne que pour les photos, mais pas pour les vidéos. Une solution consiste à utiliser l’appli « Photosync », qui accède au « camera roll » et crée une connexion vers le iUSBport via une interface WebDAV ou FTP.
Dans l’enseignement ceci serait utile par exemple lors d’un voyage scolaire pendant lequel les élèves prennent des photos ou tournent des clips vidéo.
Ils pourraient alors éditer leurs ressources SUR PLACE et les sauvegarder – centralement - sur une clé USB. De retour en salle de classe, ils pourront recharger les ressources sauvegardées sur leurs iPads afin de continuer à les éditer.
Ainsi un apprentissage hors salle de classe (extra-scolaire) est rendu possible.

 

Résumé

Un investissement d’environ 80.00 euros met à votre portée un « nuage dans la poche » qui rend possible et une distribution de données et la sauvegarde de fichiers de contenu multimédia et à l’intérieur et à l’extérieur de votre salle de classe, même en l’absence d’une infrastructure WIFI coûteuse.
Cependant, cette solution n’est en aucun cas censée remplacer un serveur de l’établissement sur lequel chaque élève disposerait d’un répertoire de sauvegarde pour ses données personnelles. Sur l’IUSBport, tous les élèves d’une classe sauvegardent leurs données dans un même répertoire commun.
Aucun administrateur de l’établissement ne se charge de leur sauvegarde. Celle-ci incombe seulement à l’enseignant.
Cette stratégie de sauvegarde convient pour la plupart des situations en classe. Tout professeur qui en plus de cela aimerait connecter sans câble son iPad avec un projecteur - indépendamment d’une infrastructure WIFI – est parfaitement servi par ce « nuage pour la poche ».
Pour en savoir plus :

L’intervention de Jürgen Wagner au colloque Cyberlangues à Rennes : http://www.cyber-langues.fr/spip.php?article361


Information sur l’auteur :
Patrick Schäfer est professeur dans un lycée professionnel d’orientation commerciale, le KBBZ [Kaufmännisches Berufsbildungszentrum] Halberg à Saarbrücken (Allemagne). Dans son établissement il est en charge d’un projet iPad, ce qui l’a amené à fonder le iband-Saar, un orchestre scolaire qui fait de la musique uniquement sur iPad. (http://iband-saar.de).
Au Landesinstitut für Pädagogik und Medien (LPM) à Saarbrücken, une sorte de mission TICE de la Sarre, il travaille en tant que chargé de mission pour les TICE dans les écoles du secteur professionnel.


Remerciements :
Nous remercions la revue pédagogique axée sur les TICE « L. A. Multimedia » où la version originale a paru, dans le numéro Trois Sur Quatre de l’année 2014 sous le titre « Eine Cloud für die Hosentasche ».
http://www.lamultimedia.de


Traduction : Jürgen Wagner, chargé de mission pour le E-Learning au LPM (Saarbrücken)
Traduction revue et corrigée par Etienne Kneipp, ancien collaborateur de la mission TICE Nancy/Metz

 

clipboard2

http://www.lamultimedia.de